QUI EST SATYAVIR ?

Si je devais dire quelques mots sur moi, je crois que l’essentiel tiendrait en ceci : très jeune, j’ai éprouvé avec une grande intensité la crise de l’Occident moderne. Je sentais que ce monde, cette vie, ne faisait pas sens. La société moderne était pour moi étouffante et le comportement des gens me sidérait. Je me suis alors mis à chercher une solution et c’est ainsi que j’ai commencé mes recherches. Cela m’a d’abord mené sur le terrain de la spiritualité indienne. J’ai rencontré l’enseignement de certains maîtres : Sri Aurobindo, La Mère, Amma, Mooji, Ma Ananda Moyi. Puis j’ai cherché à mieux comprendre l’Occident et cela m’a conduit à entrer à la Sorbonne pour y poursuivre des études de philosophie puis de sciences politiques. Là, j’ai approfondi ma compréhension de la modernité et j’ai commencé à intégrer la pensée et l’action écologique. Le cadre universitaire étant trop étouffant pour moi, je suis devenu chercheur indépendant, ce qui m’a permis de naviguer librement entre philosophie, spiritualité et développement personnel. Mes recherches m’ont d’abord mis sur la piste des créatifs culturels, ce sociotype mondialement émergeant, identifié par Paul Ray et Sherry Anderson. La lecture du livre L’émergence des créatifs culturels, fut un tournant pour moi. Je pris alors conscience qu’une nouvelle culture était en train d’émerger dans le monde, et que cette nouvelle culture était, dans son essence, une culture spirituelle.

Sur la base de ces travaux, et tout en donnant des conférences sur ce sujet, j’en suis progressivement venu à dresser une liste synthétique des valeurs fondamentales de cette nouvelle culture: spiritualité, développement personnel, écologie, créativité, équilibre du masculin et du féminin, engagement constructif et convivialité. Ce sont ces valeurs que j’ai ensuite cherché à incarner dans un lieu en créant, en Auvergne en 2016, la Maison des évolutionnaires, un espace dédié à cette nouvelle culture. Aujourd’hui, la Maison des évolutionnaires est un centre qui accueille des évolutionnaires de toute la France pour leur permettre de se rencontrer, de partager leurs expériences et de faire des activités de développement personnel pour nourrir leur évolution. Nous y avons également ouvert une Ruche qui dit Oui, afin d’offrir une alimentation bio, locale et plus juste dans la région. Parallèlement à ces activités, je poursuis l’écriture du Journal d’un évolutionnaire, trois volumes d’aphorismes et de textes courts qui tentent d’exprimer l’essence de cette nouvelle conscience.

J’essaye toujours dans ma vie d’équilibrer la travail intérieur et le travail extérieur. D’un côté je pratique la méditation afin d’approfondir progressivement la réalisation du Soi. De l’autre, je gère la Maison des évolutionnaires et le Courant Constructif, un mouvement grand public dont le but est de valoriser ce que l’humanité a de meilleur : initiatives constructives,  acteurs de changements, messages inspirants, solutions innovantes…

Mon voeux est que cette nouvelle culture se répande largement et que les consciences évoluent. Je fais ma part dans ce grand changement, et si je peux, par mon exemple, inspirer d’autres à faire la leur, j’en serai très heureux.

Satyavir